Poste a souder semi-auto : c’est quoi, prérequis, critères de choix

La soudure permet de réaliser un assemblage de métaux solide et fixe. Cependant, seule l’utilisation du bon poste à souder permet d’avoir un bon résultat. Sur ce plan, le poste a souder semi auto est adapté à la soudure de l’acier, l’aluminium, du fer ou de l’inox. Il est différent des soudures à l’arc, inverter, TIG, etc. Cela se remarque dans son fonctionnement, mais surtout ses caractéristiques.

Description et utilisation de poste a souder semi auto

En général, un poste a souder semi auto est composé d’un arc électrique, d’une torche qui commande la vitesse de soudage et d’un fil fourré qui fond et crée la fusion entre les métaux). La vitesse de l’opération et l’ampérage déterminent la profondeur de la fusion. L’ampérage varie selon l’intensité et le réglage se fait grâce au potentiomètre. L’équipement dispose aussi de deux connecteurs aux pôles positif et négatif pour la masse et pour la pince porte-électrode.
Ce poste à souder offre un débit de soudure plus important et on n’a pas besoin d’enlever le laitier avant de souder contrairement à ce qui se fait avec le poste à souder Inverter. Les bobines de fil fourré vendues ont un diamètre compris généralement entre 0,6 mm et 3,2 mm.

Poste à souder pré-équipé pour le MIG et le MAG

Le poste a souder semi auto est parfois équipé pour les procédés de soudage MAG (Metal Active Gaz) et MIG (Metal Inert Gaz). Ce sont des soudages semi automatique qui utilisent des bobines de fil massif ou plein différent du fil fourré. En effet, le poste avec fil fourré ne nécessite pas l’utilisation d’un gaz. Contrairement aux procédés MAG et MIG où la torche diffuse un gaz actif (un mélange de CO2 et argon) ou inerte (argon) pendant la soudure. Le premier est réservé à la soudure des aciers et le second pour l’acier inox, l’acier cuivreux et les alliages légers.

Le fil plein est un fil acier inox ou acier nu cuivré. Le gaz protège la soudure contre la corrosion et améliore la soudure. Sa quantité nécessaire à la soudure peut être déterminée grâce à l’estimation du temps de soudage et d’écoulement. Avec un poste équipé pour les procédés MIG et MAG, il faut veiller à la fermeture de la vanne d’arrivée du gaz après chaque utilisation.

Critères pour acheter un poste a souder semi auto

Les règles pour l’achat d’un poste à souder semi auto sont un peu générales à tous les appareils de la même catégorie. La toute première est de savoir ce que l’on veut souder, connaitre les métaux en présence et leur épaisseur. Il faut aussi connaitre le facteur de marche (qui est le temps de soudage et de refroidissement selon un ampérage donné) et la qualité de soudure. Ce dernier critère est déterminé par plusieurs éléments : les paramètres de soudage, le niveau de performance, la qualité des électrodes, fil et métal. Les deux dernières règles de choix sont la puissance de la machine et la fréquence d’utilisation. Il y a des postes pour professionnels et d’autres pour un usage régulier ou occasionnel.

Par ailleurs, les critères spécifiques au poste a souder semi auto sont :
• La qualité des galets
• La capacité de stockage de la bobine et celle du fil
• L’intensité liée à l’épaisseur des métaux à souder
• Le voltage de 380 pour le triphasé et de 220 pour le monophasé
Le dernier critère est la possibilité d’alimenter la torche en gaz. Cela revient à vérifier que le poste à souder est pré-équipé pour les procédés MIG et MAG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 14 =